Document sans nom JEUDI 02 MARS 2017: VISITE DU CHANTIER DE LA BAIE DE COCODY PAR SEM ALASSANE OUATTARA ET SA MAJESTE MOHAMED VI, ROI DU MAROC
Document sans nom
Loading Flash Menu
Document sans titre
ESPACE PRESSE
 
  Discours et Interventions

Interviews

Communiqués de Presse

Revue de Presse

Voyages et Missions

 

CEREMONIE DE LANCEMENT
DES TRAVAUX DE L’AUTOROUTE ABIDJAN-BASSAM
------------------
Allocution de Monsieur
Patrick ACHI


Ministre des Infrastructures Economiques
- Excellence Monsieur le Président de la République,
- Madame et Messieurs les Présidents des Institutions de la République,
- Monsieur le Représentant du Président de l’Assemblée Nationale,
- Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,
- Monsieur l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine,
- Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique,
- Messieurs les membres du Corps Préfectoral,
- Monsieur le Maire de la Commune de Grand - Bassam,
- Messieurs les Présidents de Conseils d’Administration, Directeurs Généraux, Directeurs Centraux, Chefs de Services de l’Administration,
- Monsieur le Directeur Général de l’entreprise de travaux CMEC
- Honorables Chefs traditionnels,
- Eminences Chefs Religieux,
- Mesdames et Messieurs,
- Chers invités,
Excellence Monsieur le Président de la République,
C’est avec une immense joie que nous vous accueillons à l’occasion du lancement des travaux de cet important projet structurant de l’Autoroute Abidjan – Bassam.
Ce projet est mythique. En effet, la plupart des bassamois et de nombreux abidjanais avaient fini par douter de la réalité et de la faisabilité de ce projet qu’ils attendent tous depuis si longtemps. Aujourd’hui, Monsieur le Président, grâce à vous, cet autre rêve est devenu enfin une réalité.
Monsieur le Président, il faut avouer, qu’avec votre souci constant de la rigueur, votre sens de la perfection, votre culte du respect des engagements et des délais, vous avez su là encore, une fois de plus, nous pousser à donner le meilleur de nous-même et je voudrais vous en remercier.
Je voudrais également remercier après vous, le Président de l’Assemblée Nationale, ancien Premier Ministre, qui n’a ménagé aucun effort pour que ce projet soit une réalité ainsi que le premier Ministre, Ahoussou Kouadio Jeannot, qui a suivi personnellement l’évolution du dossier jusqu'à son aboutissement.
Parmi mes collègues, je n’oublierais pas sur ces grands dossiers, mon binôme, le Ministre de l’Economie et des Finances, qui, en fin négociateur, a permis que l’on obtienne pour ce prêt les meilleures conditions de financement possibles.
Mon collègue de l’Environnement qui a apporté une contribution déterminante sur l’aménagement du tracé final et dont le rôle sera encore plus déterminant dans le sujet sensible de la mise en
oeuvre du plan de déplacement et relocalisation des populations affectées par le projet.
Pour mes collègues du Transport, de la Construction et de l’Urbanisme, du Logement, et de l’Energie, tout commence maintenant où les réflexions de fonds sur les développements qui vont accompagner cette infrastructure depuis Port-Bouët jusqu’à Bassam vont s’amorcer.
Le plus heureux est certainement mon collègue de l’Industrie, qui va voir totalement désenclavé le VITIB et pouvoir comme il me le confiait, relancer le projet de zone industrielle de Bonoua devenu à nouveau compétitif grâce à cette Autoroute.
Enfin, le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Daniel Kablan Duncan à qui vous avez confié le soin de procéder aux derniers réglages et qui a su le faire avec la détermination qu’on lui connait.
Je vous rassure, Monsieur le Président, le fait qu’il soit originaire de Bassam n’est qu’un concours de circonstance et n’a rien à voir avec cette débauche d’énergie toute particulière pour l’aboutissement de ce dossier.
Comme autres personnes de la région qui ont travaillé sur le projet, je voudrais également remercier le Ministre Akélé, présent à cette manifestation. Je ne voudrais oublier non plus celui qui aurait dû être là aujourd’hui, avec nous, pour voir l’aboutissement d’un combat qu’il a aussi mené mais qui a été enlevé trop tôt à notre affection, je veux parler de mon ainé feu le Ministre Jean – Michel Moulot.
Je voudrais également remercier les autorités traditionnelles et les cadres de la région qui n’ont ménagé aucun effort pour que cette cérémonie soit une réussite.
A tous, je voudrais dire un grand merci.
Sur le projet autoroutier lui-même, Excellence Monsieur le Président de la République, Mesdames et Messieurs, on peut dire ceci. Il comprend :
- La réhabilitation de la route actuelle, avec le revêtement de la chaussée actuelle, longue de 16,3 kms
- La construction de l’autoroute, qui comprend une section urbaine longue de 8,5 kms, en 2X3 voies, du carrefour Akwaba, au corridor de Gonzagueville et une section interurbaine longue de 19,9 kms en 2X3 voies du corridor de Gonzagueville au Pont de Mossou.
Ainsi, ce sont environ 30 kms d’autoroute qui seront réalisés.
Le projet est financé par un prêt concessionnel consenti par l’Eximbank de Chine à hauteur de 52,7 milliards de Francs CFA et par une contribution de l’Etat de Côte d’Ivoire à hauteur de 9,3 milliards. Le coût total du projet est donc de 62 milliards, et les travaux qui s’étaleront sur une période de 30 mois s’achèveront en février 2015.
Des détails complémentaires, Monsieur le Président de la République, vous seront fournis tout à l’heure, juste avant le coup de pioche, par le Directeur Général de l’Ageroute.
Je voudrais saisir ici l’occasion pour remercier mes collaborateurs, l’Ageroute et le BNETD. Pour eux, une étape s’achève, une autre commence, plus dure celle-là, du contrôle et du suivi des travaux et je sais pouvoir compter sur eux.
Excellence Monsieur le Président de la république, ce projet était important pour vous. Vous y teniez personnellement pour Bassam, pour tous vos amis qui en sont originaires, pour les populations qui vous ont fait confiance, et pour la Côte d’Ivoire…
Cette cérémonie de lancement va s’achever, mais nous savons que vous en êtes déjà aux prochains projets.
Excellence Monsieur le Président, le discours d’un Ministre des Infrastructures au lancement d’un projet doit être court. Permettez donc que je puisse m’arrêter là, pour laisser la place au démarrage des travaux proprement dits.
Je vous remercie.

 

telecharger tout le discours

 
 
 
 
 
 
Loading Flash Menu
 
 
 
 
Document sans nom
 
MINISTERE
LES GRANDS PROJETS
APPELS D'OFFRES
ESPACE PRESSE
 
MEDIATEQUE
           
 
Copyright © 2011 Ministère des Infrastructures Economiques de Côte d'Ivoire
BPV 6 Abidjan Côte d'Ivoire
Tel : +225 20 34 73 11 / Fax : +225 20 21 20 43